Exemple de cinémathérapie prescrite

Une enfant de 7 ans se sentait différente et se mettait systématiquement à l’écart. Après discussion, elle m’a confié qu’elle avait envie d’aller vers les autres, mais sa peur de se faire rejeter était trop forte.

Je lui ai proposé de revoir « la Reine des Neiges » en observant bien attentivement comment Elsa gérait sa peur et sa différence lors des différentes étapes du film. Elle a accepté ce devoir maison et nous sommes revenus sur cette séance spéciale.

En faisant le lien avec un personnage qu’elle appréciait, la jeune fille a pu réaliser que si elle fermait « toutes les portes » par peur, elle se retrouvait forcément seule. Ce déclic lui a donné l’envie de « s’ouvrir  » pour créer des liens.

Sa peur n’a pas cessée, mais grâce au dessin animé, elle a compris l’importance de mieux gérer cette émotion (que même les princesses ressentent) et c’est précisément ce qu’elle a pu mettre en place dans la suite de son accompagnement.

snow-1750337_960_720