Archive for the développement personnel Category

Parrainez vos proches

Pour les fêtes, bénéficiez des offres de parrainage VPro-Coaching !

Pourquoi vous ?

En tant que client VPro ou personne intéressée par le coaching et la préparation mentale, vous avez conscience de l’importance d’un travail sur soi efficace. Vous êtes donc bien placé pour en parler à votre entourage.

Pourquoi parrainer ?

Vous connaissez les avantages en termes de performance et de bien-être qu’offrent VPro-coaching. Pourquoi ne pas en faire profiter vos proches ? Vos filleuls bénéficieront ainsi d’un véritable coup de pouce dans leur vies professionnelle, privée et sportive. Vous leur permettez ainsi de se lancer dans une belle aventure : la quête d’eux même. En plus, vous gagnez 100 euros pour chaque nouveau client VPro qui vient de votre part (pour tout contrat signé et suivi sur un minimum de 12 séances).

Quels avantages pour vos filleuls ?

Faire le premier le pas n’est pas toujours simple. Grâce à votre parrainage, vos filleuls auront la chance d’avoir quelqu’un pour les accompagner dans cette démarche, pour les encourager et les soutenir dans leur parcours. Ils bénéficieront aussi d’une réduction de 25% sur leur première séance payante.

Peut-être y pensiez-vous déjà pour plusieurs personnes autour de vous ? Alors saisissez l’occasion : profitez de cette offre pour agir et participer à l’épanouissement de vos proches.

VPro Coaching vous remercie pour votre confiance et vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année.
2013 nous attends !

Le stress : la maladie du siècle (Partie 1)






Tout le monde a déjà prononcé ce mot : le stress. On le retrouve dans la vie professionnelle, personnelle, sportive… On parle même de mal du siècle. Voici un article pour mieux comprendre ce qu’est ce fameux « stress ».











Savoir dire non !

 « Non, je ne veux pas  ». « Non, je ne suis pas d’accord avec toi  ». Ce n’est pas toujours facile de contredire et d’aller à l’encontre de son interlocuteur. Que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle, tout le monde a un jour été amené à affronter ce genre de situations. Par crainte de blesser, de décevoir, par peur de l’autorité, pour éviter la confrontation, certaines personnes ont tendance à ne jamais dire non à leur famille, amis, patron, collègues ou clients. Dire non c’est s’imposer, prendre position et donc risquer de se faire juger. Le regard des autres est parfois difficile à assumer.

S’affirmer

Mais, pour affirmer sa personnalité et être vraiment soi-même, il est pourtant capital de savoir dire « non ». En effet, un refus renforce sa légitimité et sa crédibilité. Exprimer son désaccord, c’est ne pas promettre au-delà de ses capacités et du possible. Il permet, par exemple, de montrer sa maîtrise d’un projet. Dans le cas contraire, les conséquences peuvent être négatives aussi bien pour soi que pour son interlocuteur. Ne pas savoir dire « non » peut alors conduire à une situation délicate, voire conflictuelle.

Savoir faire face

Ne pas s’opposer, ne pas exprimer ses divergences et ne pas faire face à son interlocuteur peut mener à deux réactions distinctes et nocives.

La première, c’est la SOUMISSION. On accepte de faire ce que veut l’interlocuteur même si l’on n’est pas d’accord ou en capacité de le faire. Par exemple, la soumission peut entraîner une surcharge de travail, une forte fatigue et de plus grandes chances de faire des erreurs ou de bâcler son travail avec d’éventuelles conséquences sur l’équipe. Cette façon de réagir donne l’impression de n’être qu’un pion, de se faire marcher sur les pieds et d’être impuissant.

– La deuxième réaction possible est la FUITE, familièrement appelée : la « technique de l’autruche ». «Si je me cache assez longtemps, les difficultés finiront par disparaître toutes seules ». Toute communication est alors rompue. La personne s’isole, rumine et reste bloquée devant le problème rencontré, avec un sentiment d’être incapable de gérer la situation qui peut s’inscrire durablement.

Pour éviter de verser dans ces deux extrêmes, on comprend bien l’importance de savoir exprimer son point de vue efficacement. Un « non » utile et réfléchi peut faire toute la différence et améliorer considérablement sa qualité de vie, celle de son entourage et de son équipe.

Argumenter

Heureusement, pour savoir dire « non », il existe quelques clés faciles à retenir :

– Il faut être précis, dire son refus clairement, avec détermination. « Non, merci, mais je ne suis pas libre ». Eviter les formules ambiguës, du style « ça va être difficile ». L’interlocuteur risque de traduire difficile par possible et possible par oui.

– Ensuite, un désaccord doit être justifié et expliqué. Une seule explication simple et précise suffit très souvent. Nul besoin de tomber dans la surenchère des excuses qui ne ferait qu’atténuer la crédibilité de votre refus. Cette explication courte est essentielle sinon l’interlocuteur risque de se sentir frustrer et de revenir rapidement à la charge.

– Une fois la raison fournie, il est toujours bon de proposer des solutions alternatives afin de laisser une forme de choix. Face à son patron ou à des clients, par exemple, c’est très efficace. « Non, je ne peux pas traiter ce dossier aujourd’hui car j’ai déjà un travail urgent à terminer. Mais j’ai conscience de l’importance de votre demande. Si vous êtes d’accord, demain je serai disponible et je m’en occuperai. » La personne se sent entendue et comprise, elle sera donc plus à même de vous comprendre et de vous entendre en retour.

Un « non » donne plus de poids et de valeur au « oui ». C’est une preuve d’engagement et de maturité. Il ne faut donc pas hésiter et se jeter à l’eau.

Avoir confiance en soi

Et pour se jeter à l’eau, il faut apprendre à se faire confiance. En effet, même si l’on connaît toutes les clés, il faut avoir suffisamment confiance en la légitimité de sa réponse pour les utiliser.

La confiance en soi est un outil essentiel pour arriver à s’affirmer et à s’imposer face à son entourage. Acquérir plus de confiance est un travail de longue haleine qui demande plus d’investissement que la simple lecture d’un article sur le sujet. L’avantage : c’est un élément qui peut s’améliorer efficacement grâce à l’expérience acquise, mais aussi grâce au soutien d’un tiers (amis, famille, coach, psychologue…).

Alors, grâce aux astuces de cet article, commencez dès maintenant à tester votre pouvoir du « non » légitime ! Vous verrez assez rapidement si votre confiance en vous résiste à l’exercice. Si non, vous savez ce qu’il vous reste à travailler ; si oui, bravo ! Attention juste à ne pas trop abuser de ce nouveau pouvoir…

Le vrai miracle de noël

Chers amis,

On entend parfois parler du fameux « miracle de Noël »…
Mais sans parler religion, qu’est ce que cette expression peut bien signifier ?
Une Ferrari sous le sapin ? Une bûche de Noël qui ne ferait pas grossir d’un gramme ?
Des enfants parfaitement sages rangeant leurs paquets cadeaux après les avoir ouvert ?

Non, le miracle de Noël ne réside heureusement pas dans les objets offerts ou les mets dégustés.
Il réside simplement dans la capacité que l’on a à s’en émerveiller…
Et nul besoin de luxe pour cela, seulement un état d’esprit, une volonté d’être heureux
et
de profiter pleinement de ce que ce moment a de si précieux à nous offrir…

 

«Il y a deux manières de vivre notre vie. L’une consiste à penser que rien n’est un miracle, et l’autre, que chaque chose est un miracle et s’en émerveiller
Albert Einstein

 
Toute l’équipe de Vpro Coaching vous souhaite de passer de très belles fêtes de fin d’année et de profiter au maximum de cette occasion pour développer votre capacité d’émerveillement.
Merci de nous avoir fait confiance en 2011. En espérant que 2012 soit pour vous une année riche en succès et en accomplissement personnel.
 
A bientôt pour partager de nouvelles aventures ensemble !

Dr Virginie Lemaire de Bressy, PhD

La confiance en soi dans le ski

Cet article a pour but d’éclairer le skieur sur l’importance du mental et de la confiance en soi dans sa pratique sportive. Le texte s’appuie sur les témoignages de plusieurs skieurs qui ont suivi une préparation mentale avec VPro Coaching. Tous sont au niveau international. Pour des raisons de confidentialité, seules leurs initiales seront mentionnées. Bonne lecture !

Le ski est un sport exigeant, très technique et très physique. Mais, comme pour toutes les disciplines, un bon physique et une bonne technique ne valent rien sans un mental solide. Le mental, et en particulier la confiance en soi, sont des éléments essentiels pour réussir à atteindre un objectif, s’améliorer et accéder au succès.

Savoir repérer ses atouts

La confiance en soi est une qualité incontournable pour se sentir bien dans sa vie. Elle se définit comme la conscience (ou la croyance) d’avoir les capacités pour réussir, quels que soient les événements extérieurs. Cependant, les personnes confiantes ne sont pas exemptes d’appréhension ou de doute. C’est justement cette capacité à croire en ses aptitudes, malgré les émotions négatives, qui est une marque de confiance en soi. Sans excès, ni faux semblant, un athlète confiant sait de quoi il est capable, quels sont ses forces, son potentiel et ses atouts.

Dans le ski, cette qualité peut se traduire par la capacité de dépasser ses peurs, d’avancer malgré les épreuves rencontrées, de parler devant les médias, d’être quelqu’un de charismatique, de ne pas stresser face à des courses difficiles, d’avoir le courage d’essayer de nouvelles techniques ou de se lancer des objectifs sportifs ambitieux et de s’y investir pleinement. « Quand j’ai confiance en moi, tout s’enchaîne bien. Je ne fais pas de faute et je prends énormément de plaisir. Je domine la piste de ski et j’attaque ! », témoigne A.A.

Bonne nouvelle ! Ne pas avoir confiance en soi n’est pas une fatalité. On ne naît pas avec ou sans. La raison est simple : la confiance n’est pas une réalité, mais une croyance que le skieur acquière au fil de son parcours sportif. C’est un pur concept, une interprétation, une pensée qui n’existe pas dans le monde réel. La confiance est donc une qualité qui se travaille, se développe dans le temps et qui peut nettement progresser avec un travail sur soi adapté et ce, quel que soit le niveau initial du sportif. 

Déjouer les fausses idées associées à la confiance en soi

La confiance en soi est une qualité indispensable et très positive. Pourtant, beaucoup y sont réticents, la confondant avec ses extrêmes : l’excès et le manque de confiance en soi qui peuvent être effectivement des freins dans la progression d’un sportif.

Etre trop confiant, par exemple, peut inciter le skieur à négliger sa préparation technique et à manquer de concentration au départ d’une course. Il peut aussi devenir imbu de lui-même, s’imaginer gagnant à tort sur des objectifs démesurés ou délaisser et rabaisser ses coéquipiers. Même si les skieurs trop confiants restent rares dans le monde de la glisse, la crainte de devenir arrogant est très fréquente. La modestie est particulièrement mise en valeur et beaucoup craignent d’avoir confiance en eux. Certains sportifs préfèrent clairement manquer de confiance plutôt que d’avoir une trop grande estime d’eux-mêmes. C’est ce qu’on pourrait appeler : « le complexe de modestie ».

Pourtant, ne pas être assez confiant est également un handicap difficile à porter. Un sportif non conscient de ses acquis et/ou de ses progrès peut rester bloqué dans son évolution. M.B. confirme : « Quand je manque de confiance, je perds tous mes moyens. Je n’arrive plus à skier. Je ne suis pas suffisamment relâchée au départ de mes courses. Je fatigue rapidement et, du coup, j’ai encore moins confiance en moi. C’est un véritable cercle vicieux. Je n’en sors plus. Je régresse au lieu d’avancer« . Les conséquences d’un réel manque de confiance sont nombreuses et inquiétantes. En effet, un skieur risque d’être en proie aux doutes (baisse de la concentration), de remettre en cause sa place dans la compétition (baisse de l’investissement à l’entraînement, diminution de la motivation), de penser davantage à l’échec qu’à la réussite (baisse de la vigilance, augmentation des blessures, auto-sabotage), de se focaliser uniquement sur ses erreurs et ses fautes (difficultés pour progresser, baisse de l’estime de soi), de prendre moins de plaisir sur ses skis. N.N. surenchérit :  » Je perds toutes mes capacités quand je manque de confiance. Mon cœur bat plus vite, je rougis, j’ai les jambes qui tremblent, je suis toute contractée. J’ai des pensées négatives. Je me dis que je vais tomber, que je vais tout rater. J’anticipe l’échec sur une porte alors que je sais que j’en suis tout à fait capable ! « . Et, enfin, dans les cas les plus extrêmes, il existe un danger non négligeable de « burn-out » : l’athlète arrête définitivement sa pratique.

Trouver son équilibre

Il est donc indispensable de trouver un juste équilibre entre excès et manque, celui de la confiance en soi optimale. Alors, comment atteindre cet équilibre ? Comment optimiser  ses performances et son plaisir de la glisse ?

– Cet équilibre peut s’atteindre  naturellement au fil du temps ou plus efficacement et plus rapidement grâce à une préparation mentale. Le rôle du préparateur mental est d’évaluer le niveau de confiance de l’athlète et de l’aider à compenser ses lacunes. Au cours des séances, ce dernier (ré)apprendra à se redéfinir au travers de ses qualités et de ses forces.

– Par ailleurs, le skieur devra se fixer des objectifs positifs, motivants, mesurables et atteignables. Il pourra ainsi évaluer objectivement ses progrès et s’enrichir de nouvelles expériences positives. « Cela ne sert à rien d’attendre un miracle ! » précise N.B.

– L’entourage (entraîneur, famille et amis) pourra également l’aider à rester objectif sur ses forces et faiblesses et à garder une vision réaliste de ses capacités.

Enfin, la confiance en soi se gagne aussi grâce aux « échecs », ou autrement dit, grâce à l’accumulation d’expériences constructives. « Quand je suis confiante, même si ma course ne s’est pas déroulée comme prévu, je relativise. Je sais que j’ai tout donné. Je me connais mieux pour la prochaine course », précise M.B.

– La confiance se développe au fur et à mesure, à chaque fois que le skieur dépasse ses peurs, qu’il affronte les obstacles qui se dressent sur son chemin et qu’il trouve des solutions pour se sortir de situations difficiles. « Avec du sérieux et de la régularité, je pense que je peux arriver à faire de bonnes choses. Ca me fait plaisir et ça me rend très fier de moi », conclut N.B.

 « Une des clés du succès est la confiance en soi.
Une des clés de la confiance en soi est la préparation »
Arthur Ashe, tennisman américain.

Journée de Coaching VPRo en pleine nature

VPro Coaching développe sans cesse pour ses clients de nouvelles possibilités de coaching. Les prestations proposées s’efforcent toujours d’être riches, variées et adaptées aux besoins/demandes du « coaché ».

Pour preuve, afin d’aider à sortir d’un cadre personnel et professionnel parfois trop habituels et restrictifs, VPro propose des journées de Coaching en pleine nature. Ces sorties individuelles ou de groupe permettent aux coachés de découvrir des situations nouvelles et motivantes ponctuées de nombreuses activités et exercices originaux et accessibles.

Objectif : se confronter à un environnement nouveau, ouvrir son champ des possibles et développer ses ressources.   Continue reading Journée de Coaching VPRo en pleine nature

Les dernières réussites VPro

Les derniers mois ont été très chargés pour VPro, la preuve en est : moins de temps pour publier des articles. Alors, pour se rattraper voici un résumé complet des dernières réussites VPro.
Coaching d’entreprise, préparation aux examens ou préparation mentale de sportifs, vous allez voir que VPRo a été très actif!

Coaching en entreprise :

VPro à participé au mois de Mai au salon des Comités d’Entreprises. Cette journée fut particulièrement enrichissante, puisqu’elle aura entre autre permis d’étoffer l’offre adaptée à la demande des entreprises, sous forme de packs : – Pack Express, – Pack Bien-être, – Pack Performance, – Pack Excellence et – Pack Prestige. Nous vous les présentons succinctement dans cet article, mais une plaquette commerciale est à votre disposition sur demande et plus de détails seront bientôt disponibles sur la page « coaching d’entreprise ».

De plus, plusieurs témoignages récents ont été récoltés pour parfaire la présentation de VPro lors du salon. Vous pouvez d’ailleurs les consulter sur la nouvelle page du site créé à cet effet: http://vpro-coaching.fr/temoignages-vpro.

L’équipe de VPro, recrutée pour l’évènement, a fait un excellent travail de promotion du coaching et de ses bénéfices. Cette nouvelle expérience nous aura permis de nouer contact avec plusieurs entreprises et professionnels de différents horizons. Nous espérons concrétiser au plus vite de nouveaux accords.

Coaching pour les particuliers :

Fin d’année scolaire oblige, VPro a participé à la préparation aux concours et aux examens de plusieurs étudiants motivés pour réussir. Le bilan de cette expérience est déjà très positif.

C’est le cas de Jérémy qui s’est vu accepté haut la main aux deux concours qu’il avait présenté pour des grandes écoles de marketing. Il est bien sûr particulièrement ravi et très fier d’avoir su gérer son stress et pu se présenter de la meilleure façon qui soit (17 à l’oral). Un grand bravo pour cette belle réussite !

D’autres étudiants VPro ont passés récemment leurs examens. Bien que nous n’ayons pas encore les résultats définitifs, ils se disent tous confiants et contents de leurs aptitudes à donner le meilleur d’eux même le jour J. Vous serez tenus au courant des résultats dès qu’ils seront disponibles.

Préparation mentale :

D’un point de vue sportif, les athlètes VPro nous offrent aussi d’excellents résultats.

C’est le cas notamment de l’équipe de Torball de l’association sportive ANICES. Malgré un début d’année difficile dans une nouvelle catégorie (arrivée en D2), l’équipe et ses entraineurs ont su rebondir en  choisissant de se préparer pleinement à cette nouvelle aventure. Après plusieurs sessions de groupe de préparation mentale et un travail approfondi avec les entraineurs, l’équipe a pu reprendre confiance et affirmer de nouveau son potentiel. La preuve en est : un maintien en D2 et un réel sentiment d’avoir su améliorer les performances sur l’année. Petit bonus à la clé : Sébastien Filippini, capitaine de l’équipe, remporte le titre de meilleur buteur (25 buts) !

Quant à Myriam NICOLE, elle n’en est qu’au début de sa saison, mais elle offre déjà à VPro deux podiums en coupe du monde de VTT descente. Connaissant le potentiel de cette sportive d’exception ce n’est que le début ! Plus confiante et audacieuse depuis sa préparation mentale, elle compte bien démontrer son engagement en montant prochainement sur la plus haute marche du podium.

Ce sont là les performances récentes les plus probantes, mais VPro c’est aussi bien d’autres expériences positives de la préparation mentale, avec notamment :
une jeune joueuse de tennis qui retrouve le goût de son sport et du challenge, un cycliste enduro qui exploite désormais sereinement son potentiel, des jeunes skieurs monégasques qui redécouvrent comment s’investir pleinement et efficacement dans leurs pratiques sportives ou une skieuse de fond qui accepte enfin son grand potentiel de sportive et de femme…

Pour conclure, un seul mot : Bravo!
Bravo à toutes ces « personnalités VPro » (sportifs, entreprises et particuliers) qui font la fierté de leur préparatrice mentale/coach!

Interview avec une sportive VPro : Nastasia Noens


Aujourd’hui, je vous propose de lire une interview de Nastasia Noens.  

 

Cette année, cette sportive niçoise a fait parler d’elle en termes très positifs. En effet, forte d’un bon début de saison avec plusieurs Top 10 en slalom, elle a récemment explosé ses performances individuelles en arrivant troisième à la coupe du monde Flachau le 11 janvier 2011 ! 
Sportive VPro depuis avril 2010, elle a accepté de nous parler de son expérience de la préparation mentale et de nous dire comment cet entrainement spécifique a contribué à sa belle ascension sportive.  Continue reading Interview avec une sportive VPro : Nastasia Noens

Interviews sur la préparation mentale

Ce mois ci, deux interviews sur la préparation mentale m’ont été proposées.

C’est bien sûr avec grand plaisir que j’ai répondu aux questions de Jean-Baptiste Wiroth (Coach sportif et fondateur de WTS) et de Sophie Huguet (Docteur en psychologie du sport).

Si le sujet vous intéresse (et c’est probablement le cas…) je vous propose de lire ces deux entretiens riches en informations:

– voici l’interview faite par Jean-Baptiste Wiroth:
http://www.wts.fr/2010_actu-preparation-mentale-virginie-lemaire.html

– et celle faite par Sophie Huguet:
http://www.psychologiesport.com/article-entretien-virginie-lemaire-58979995.html

A très bientôt,
Dr Virginie Lemaire de Bressy, PhD

Une caution scientifique à la méditation

 

Une expérience originale

Des chercheurs américains de l’Université de Californie ont récemment prouvé que la méditation facilite l’attention et les perceptions visuelles.

Intéressés par la méditation, ces chercheurs ont d’abord été frappés par le calme et la sérénité des moines tibétains et ce malgré un parcours souvent très difficile. La méditation semblait leur apporter beaucoup. Continue reading Une caution scientifique à la méditation